Les oranges ne sont pas les seuls fruits - Jeanette Winterson | 1985

  • HollyGolightly
      Liège  
     
    Résumé

    "Comme la plupart des gens, j'ai longtemps vécu avec ma mère et mon père. Mon père aimait regarder les combats de catch, ma mère, elle, aimait catcher."

     

    Jeanette n'a pas le droit : d'aller à l'école, de lire, d'avoir des amis et de penser à autre chose qu'à Dieu. Non, Jeanette n'as pas le droit, sa mère ne veut pas. Heureusement il y a Elsie, vieille femme fantasque et pleine de fantaisie, avec qui elle construit des tunnels pour les souris. Et puis les contes et les fables que Jeanette se raconte à mi-voix. Un jour surgit Melanie, l'amie, la confidente, si drôle, si belle, si intelligente. L'amour peut-il avoir ce visage-là?

     
    Ecrit par Jeanette Winterson
     
    Avis de HollyGolightly

    Les oranges ne sont pas les seuls fruits est le premier roman de Jeanette Winterson. Et quels débuts! Dès les premières pages, elle nous emmène dans son univers où réalité et imaginaire s'entremêlent. Nombreux sont ceux qui ont tenté de démêler le faux du vrai, afin de pouvoir faire entrer ce roman autobiographique dans une jolie petite case marquée "autobiographie" ou "fiction". Mais est-ce vraiment important? La narration même du livre passe sans cesse de l'un à l'autre sans effort, nous livrant ainsi les rêves et les espérances d'une petite fille qui grandit au sein d'une communauté qui l'étouffe. Du rire au larmes, de la tendresse à l'injustice, Les oranges ne sont pas les seuls fruits est un récit touchant et authentique, conté avec légerté et simplicité. 

    Et pour plus d'éclaircissements, je vous recommande également Pourquoi être heureux quand on peut être normal? , dans lequel Winterson, 26 ans après la sortie de son premier roman, nous en livre les secrets et nous révèle la suite de l'histoire. 


     

     
    Thèmes abordés
    Religion  Enfance  amour lesbien  Intolérance 

Commentaires