Kilomètre 24 - Véronique Bréger

  • amel
      Aquitaine  
     
    Résumé

    La vie de Camille est comme sa voiture immobilisée par la neige: au point mort. Impossible d'oublier Madeleine. Mais le hasard, qui fait souvent bien les choses, lui a réservé une rencontre inattendue : Louisa. Alors que la voiture redémarre, Camille semble voir l'avenir sous un jour nouveau. Se fait-elle des idées ? Les apparences pourraient être trompeuses...

     
    Ecrit par Véronique Bréger
     
    Critique, analyse, avis de amel

    Peu emballée par l’amorce de l’histoire, la narration avait tendance à me perdre passant de la réalité de l’héroïne à ses souvenirs sans transition - j’ai seulement accroché à la rencontre de Louisa, moment où l’on délaisse les souvenirs et leur tristesse et ou l'on sèche nos larmes pour retrouver le sourire.

    L’auteur nous fait traverser deux histoires pour se retrouver à leur croisée, l’une douloureuse, l’autre prometteuse avec toujours le doute qui plane sur la concrétisation de l’une d’elle, oscillant ainsi entre humour et mélancolie.

    Ma lecture a été un peu parasitée par la voix off même si ces interventions sont justes et drôles, mais j’ai apprécié que sa présence soit atténuée en seconde partie.

    Séduite par Manon qui fait souffler un vent de fraicheur et de candeur sur ce roman et qui me conforte dans l’idée que la tolérance est une question d’éducation et qu’un enfant aussi jeune soit-il intègre parfaitement que l’amour n’a pas de sexe : « à l’école, mon copain Lulu et ben il a deux mamans …. Sa famille à Lulu c’est pas comme nous, mais c’est pareil. »

    Un roman surprenant, une intrigue indécise avec des personnages attachants, j’ai particulièrement apprécié l’espièglerie de Louisa, qui joue avec nos sensations et nous apprend que les apparences sont parfois trompeuses.

    L’auteur nous régale en voyage : Paris, la Bretagne puis la Grèce.

    De ce roman, je dirai : des larmes aux rires, il n’y a qu’un pas, enfin ici quelques pages. Une lecture trépidante où l’auteur garde le suspens jusqu’aux dernières lignes, assurément vous ne verrez plus les bouchons routiers comme avant et pourriez apprécier d’y rester bloqué !

     

     
    Thèmes abordés
    amour lesbien    saphisme  rencontre 

Commentaires